Edouard Pignon

"Je ne suis pas "revenu" à la figuration sous une quelconque influence : j’y suis toujours resté sans y être. Car ce mot ne veut absolument rien dire. Mais à travers mes toiles les plus lisibles ou les plus illisibles, ma quête de la réalité ne s’est jamais interrompue." Edouard Pignon, Contre Courant, Paris, Editions Stock, 1974, p. 26

Figure essentielle de la peinture française de la seconde moitié du XXe siècle, Edouard Pignon (1905-1993) reste encore pour beaucoup un artiste à découvrir. Pourtant, de l’immédiat après-guerre jusqu’au cours des années 1980, il est l’un des principaux acteurs du débat qui agite la scène artistique, notamment par sa contribution fondamentale à la question de la figuration. Sa position singulière tient d’ailleurs en ce que son œuvre - ni figurative, ni abstraite - ne se limite pas à une reproduction du visible mais, bien plus, franchit l’obstacle du réel pour refigurer le monde, en donner une image plus juste, tant il lui apparaît comme une évidence que "[sa] seule manière de vivre est d’interroger le monde" en peinture.

Site en cours d'élaboration. Vous aurez le plaisir de découvrir au fil des prochains mois son contenu documenté.
chargement...